Remplacement des bougies


Les bougies : définition

Les bougies produisent des étincelles qui déclenchent l'explosion du mélange air/essence dans les cylindres du moteur.

Démarrage, rendement moteur et consommation en dépendent. En moyenne, sur une moto bien réglée et en usage normal, on doit les changer tous les 10.000 à 25.000 km suivant le type de moteur. Cela dit, le changement peut s'avérer nécessaire avant si le moteur ne tourne pas correctement.

Détail d'une bougie

  • La borne : c'est la partie qui assure le contact avec l'allumage.
  • L'isolant : il est en porcelaine pour éviter que l'électricité ne s'échappe. L'isolant permet le refroidissement de l'électrode centrale.
  • Le culot : a l'extrémité du culot on trouve le filetage qui peut être de différents diamètres et de différentes longueurs.
  • Les électrodes (centrale et de masse) : entre ces deux électrodes se produit l'étincelle qui va enflammer le mélange air/essence.

On voit aussi le bec d'isolant qui est la partie de l'isolant qui entoure l'électrode centrale.

Les types de bougies

A l'intérieur de la bougie se trouve un joint dit d'échange thermique. La distance entre le bec d'isolant et ce joint intérieur va définir l'indice thermique de la bougie, c'est à dire sa capacité à évacuer les calories (la chaleur).

Les bougies chaudes : la distance entre le bec d'isolant et le joint intérieur est importante. La chaleur met plus de temps à être évacuée. Une bougie chaude s'utilise généralement sur des moteurs peu poussés.

Les bougies froides : la distance entre le bec d'isolant et le joint intérieur est courte. La chaleur est rapidement évacuée. S'utilise sur des moteurs plus pointus.

Bougies chaudes et froides

A gauche bougie chaude, à droite bougies froide

Il ne faut pas monter n'importe quelle bougie (indice thermique) sur son moteur, respectez les préconisations du constructeur !

En montant une bougie trop chaude sur un moteur, il y a risque d'auto-allumage, la bougie atteignant une température excessive.

A l'inverse, en montant une bougie trop froide sur un moteur, la chaleur sera trop rapidement évacuée. La bougie ne montera pas assez en température afin de s'auto-nettoyer (une certaine plage élevée de température est necessaire pour auto-nottoyer la bougie c'est à dire brûler les résidus de la combustion du mélange gazeux). Bref elle va rapidement s'encrasser.

Etats des bougies

L'état des électrodes, du bec d'isolant et la couleur du bec d'isolant donne une bonne indication de l'état de santé du moteur.

  • Bec d'isolant de couleur marron clair ou gris clair et en bon état : tout va bien, bonne combustion.

    Bougie en bon état (fonctionnement optimal)

  • Bec d'isolant de couleur noire et sec : combustion incomplète, carburation certainement trop riche.

    Bougies

  • Bec d'isolant de couleur noire et gras : combustion incomplète, le moteur doit consommer de l'huile.

    Bougie en surchauffe

  • Bec d'isolant blanc et brillant avec des dépôts : il y a surchauffe, certainement carburation trop pauvre.

On trouve des bougies dans autres états...

Remplacement des bougies


En cas de problèmes d'allumage au niveau de la bougie, on peut parfois nettoyer la bougie, mais dans la plupart des cas il faut la changer.

Attention : Ne montez pas n'importe quel type de bougie sur votre moteur, sous risque de catastrophe... respectez donc les indications constructeur, ou au minimum celles de vos bougies d'origine.

Pour démonter vos bougies moto, il vous faut un démonte bougies approprié. Si vos bougies sont difficiles d'accès, offrez-vous un démonte bougies articulé ou à rallonge. Il en existe plusieurs types.

Très important : Avant de démonter vos bougies, veillez à ce que les puits de bougies soient propres et bien dégagés afin d'éviter que des impuretés ne tombent à l'intérieur des cylindres. Donc, avant démontage de la bougie, nettoyez le pourtour, avec un pinceau ou un souffleur d'air comprimé (rien ne tomber dans le cylindre).

1. La première chose à faire est de retirer l'antiparasite fixé sur la bougie en tirant sur l'antiparatise lui-même et non sur le fil, retirez ensuite les carters ou caches qui empêchent l'accès à la bougie.

Démontage de l'antiparasite

2. Nettoyez le puits de bougie avec un pinceau ou un souffleur d'air comprimé afin de dégager toutes les impuretés qui pourraient tomber dans le cylindre quand vous aurez retirer la bougie. Desserrez la bougie d'un ou deux tours et recommencez l'opération de nettoyage, pour enlever les dernières saletés qui pourraient rester coincées.

3. Si la bougie est bloquée : essayez de la débloquer en forçant avec un démonte bougie plus adapté, parfois un levier plus long suffit. Si elle résiste encore, faites tourner votre moteur quelques minutes. La dilatation de la culasse peut résoudre le problème. Si elle est débloquée, mais qu'elle résiste un peu trop au dévissage, pulvérisez du dégrippant.

Démontage de la bougie

Nettoyage des bornes : Tout d'abord pensez bien que le nettoyage de la bougie, n'est valable que sur une bougie qui va bien, ou dans le cas de bougie grasse, ou juste noircie de suie. Dans les cas de bougies blanchies, vitrifiées ou bien sûr fondues, il est impératif d'en changer. Limer une bougie calaminée, ne sert à rien.

Pour nettoyer les bougies, utilisez une brosse à bougie (en cuivre pour ne pas endommager les isolants). Important : tenez votre bougie tournée avec les bornes vers le bas, afin que les débris ne tombent pas à l'intérieur.

Le réglage de l'écartement des bornes : Avec l'usure et le temps, les bornes de la bougie ont tendance à s'écarter et l'étincelle (arc électrique) se fait moins bien, d'où problèmes de démarrage, et parfois plus.

Réglage écartement bougie

Pour régler l'écartement des bornes, il vous faut un jeu de cale. Ensuite il vous faut lire l'écartement notifié sur la bougie. Puis, insérer la cale correspondante entre les deux bornes, et délicatement, avec un petit marteau ou idéalement une pièce de bois dur, ramener l'écartement à sa bonne valeur, en tapant doucement sur la borne.

4. Placez votre bougie nettoyée ou la neuve à sa place, et vissez là d'abord avec les doigts, c'est très important, de cette façon, si vous n'entrez pas droit, elle bloquera, alors qu'avec le démonte-bougie vous risqueriez de foirer le filetage de la culasse, et serez bon pour la remplacer, ou tarauder... ce qui est une autre paire de manches. Vissez la ainsi sur plusieurs tours, idéalement jusqu'au joint (compressible) d'étanchéité.

Astuce : mettez une goutte de graisse au cuivre, ou graisse graphitée sur le filetage de la bougie que vous mettez en place. Elle viendra plus facilement lors de votre prochaine opération de démontage des bougies.

5. Une fois la bougie vissée à la main, terminez avec le démonte-bougie. Pour assurer un serrage idéal, le mieux est d'avoir une clé dynamométrique et de respecter le couple de serrage indiqué par le constructeur. Si vous n'en avez pas, on conseille en général, (une fois que la rondelle d'étanchéité est en appui sur la culasse) de faire un 1/2 tour à 3/4 de tour de blocage. (Suivant que la bougie a déjà servi ou pas, et donc que le joint d'étanchéité a déjà été écrasé, ou pas).

Conseil : Si vous faites vos entretiens vous-même : entretien de la chaine, vidange, remplacement des plaquettes de frein, nettoyage ou remplacement du filtre à air, nettoyage ou remplacement des bougies, etc... N'hésitez pas à investir dans une clé dynamométrique, car le couple de serrage est très important !

Clé dynamométrique

Clé dynamométrique

6. Avant de replacer l'antiparasite, profitez-en pour le nettoyer. Air comprimé, pinceau, alcool, toile émeri... il faut que les surfaces de contact soient parfaitement nettes et propres. S'il est oxydé, rénovez-le et testez-le, ou changez le.

Astuce : si vous avez des doutes sur l'état ou le fonctionnement de votre antiparasite, retirez-le et faites le test en branchant directement votre câble sur la bougie. Si le problème d'allumage disparaît c'est qu'il vous faut rénover ou changer votre antiparasite.